Ministère de l’Economie numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, Porte-parole du Gouvernement

Sceau de Republique Gabonaise

Mot du Ministre



Chers internautes,


Face aux défis de l’émergence du Gabon à l’orée 2025 et compte tenu des évolutions technologiques en cours liées à la mondialisation des économies, les services numériques deviennent incontournables.

En effet, le développement et la prospérité de notre pays passent nécessairement par la numérisation de ses pôles économiques et la diversification des services rattachés à l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

Ainsi, la mise en œuvre des infrastructures numériques permettra d’insérer le Gabon au cœur de la Société de l’Information et de la Communication, pour accompagner la modernisation de son économie. Cela impose au Gouvernement d’inclure une dimension numérique dans toutes les politiques publiques afin de faciliter le développement et l’introduction des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) au Gabon.

Pour concrétiser cette vision, un plan sectoriel « Economie Numérique et Communication » a été conçu afin de permettre le développement à la fois de la production et de l’utilisation des services numériques.

La mise en place d’un département ministériel de l’Economie Numérique, de la Communication et de la Poste placé sous ma charge, démontre donc à suffisance la volonté politique du Chef de l’Etat, Ali BONGO ONDIMBA, de faire de ce secteur un support efficace de l’appropriation par les populations de la vision de l’émergence.

Du reste, les bouleversements structurels observés dans le secteur de l’audiovisuel imposent que l’on intègre désormais les impératifs de rentabilité et les considérations du marché et de la publicité.

La régulation de ce secteur étant devenue une préoccupation pour tous, du fait des défis liés à la démocratie, à la liberté de communiquer, ainsi qu’au droit à l’information et au respect des consommateurs ; le Gouvernement multiplie les efforts pour la réforme du secteur et l’adaptation de la législation aux normes internationales.

La migration vers la Télévision Numérique de Terre (TNT) prévue au 17 juin 2015 apportera par ailleurs,  une offre de télévision numérique diversifiée permettant une utilisation optimale des fréquences.
 
La réforme initiée dans ce secteur vise donc à séparer aussi bien pour la télévision que pour la radio, les fonctions de diffusion, de production, et de transport du signal. Aussi, les entités créées à cet effet se déclineront désormais en chaînes généralistes, chaînes thématiques, et stations provinciales.

Dans ce contexte de concurrence, la mise en place de mécanismes de mesure d’audiences s’impose pour répondre aux aspirations du Gouvernement et aux attentes des annonceurs.
 
Chers internautes, le plan sectoriel Gabon Economie Numérique et Communication constitue un vaste programme. C’est pourquoi je vous invite à visiter ce site, qui est le vôtre, afin qu’ensemble, comme sur une véritable plateforme numérique, nous puissions échanger et communiquer, pour la réalisation effective de ce grand et noble chantier, aux intérêts multiples.

Je vous remercie.

Pastor NGOUA N’NEME  

Modifié : 25 / 11 / 2014


En Haut