Ministère de la Communication, de l’Economie Numérique, de la Culture, des Arts et Traditions, Chargé de l'Education Populaire et de l'Instruction Civique, Porte-parole du Gouvernement

Sceau de Republique Gabonaise

Compte-rendu de la conférence de presse du 23 décembre 2016

Le Président de la République, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, se rend ce vendredi à Yaoundé, au Cameroun. Il va prendre part au Sommet extraordinaire des chefs d’Etat des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

Attendu dans la capitale camerounaise au même titre que ses homologues tchadien, congolais, centrafricain et équato-guinéen, sur invitation du Président camerounais Paul BIYA.

Le Sommet extraordinaire de Yaoundé doit permettre aux chefs d’Etat de l’Afrique centrale d’examiner les solutions à mettre en œuvre pour relancer leurs économies victimes de l’effondrement du prix du pétrole qui demeure un pourvoyeur de recettes majeur pour les Etats de la sous-région.

Lors de la 12ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat qui s’était tenue à Libreville en mai 2015, le chef de l’exécutif gabonais, alors président en exercice de la CEMAC, avait alerté ses homologues sur la « nécessité absolue » de diversifier leurs économies dépendantes, pour l’essentiel d’entre elles, des revenus tirés de l’exportation de matières premières, notamment le pétrole brut. Le Gabon est engagé dans un processus de diversification de son économie depuis 2009. L’exécution du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) permet de soutenir son taux de croissance et de le maintenir aux alentours de 3% pour 2016 (2,9% contre 3,9% en 2015.)

Le Premier Ministre Chef du Gouvernement, conformément à son annonce lors de son passage à l’assemblée Nationale, à réuni depuis le lundi 19 décembre 2016 ses ministres en charge des secteurs financiers et productifs, en vue de la mise en place d’un plan de relance de l’économie. Le document conçu sera soumis au Conseil des Ministres devant se tenir dans les prochains jours.

Le Ministère de la Promotion des Investissements, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme procédera le vendredi 23 décembre à 18h30 à l’ouverture officielle du village Commercial de Noël sur le site du Front de mer.

Une soixantaine de commerçants y exposeront leurs produits. En offrant cette plate-forme, le Gouvernement souhaite leur permettre de rencontrer des investisseurs potentiels en vue de développer leur marque.

Ce village va constituer pour nos compatriotes une occasion unique de bénéficier d'une gamme de prix très large sur des produits gabonais, puisqu'y sont exposés des produits de luxe comme des produits de premier prix, offrant ainsi à chacun la possibilité d'offrir et de consommer du "Made in Gabon". Cet espace d'opportunités d'affaires sera aussi un espace de divertissement, puisque de nombreux jeux sont mis à la disposition des petits comme des grands.

Enfin, profitant de la tenue de la Coupe d'Afrique des Nations dans notre pays, le Village de Noël se muera, à compter du 8 janvier 2017, en Village commercial "Gabon Destination Touristique" afin de présenter à nos touristes sportifs, le large éventail de richesses dont dispose notre pays.

Du 15 au 18 décembre 2016 s’est tenue la 3ème édition de la Foire Agricole de Libreville, inaugurée par le Vice-Premier Ministre Bruno Ben MOUBAMBA. Contrairement aux précédentes, cette édition a bénéficié d’un cadre juridique la formalisant. Près de 100 associations et coopératives de la filière agricole ont pris part à cette manifestation. Au cours de cette foire de nombreux prix ont été décernés :

  • Deux lauréats nationaux ont reçu des prix d’une valeur de 2 et 1 millions de francs CFA.
  • 49 prix d’encouragement d’une valeur de 100 à 200 mille francs CFA ont été remis à des coopératives et exploitants agricoles individuels.

La politique du Gouvernement en la matière vise à procurer aux producteurs des revenus substantiels et durables. Pour donner forme à cette volonté politique, le Gouvernement entend mettre en œuvre plusieurs actions : la réhabilitation des centres de semences, la création de fonds de développement agricole, l’appui à la finalisation du plan national d’affectation des terres et enfin la création de l’agence de développement l’agriculture.

La première édition du Salon Made In Gabon a eu lieu à Libreville du 9 au 11 décembre dernier. A cette occasion, 31 entrepreneurs gabonais ont pris part à cette activité. Un chiffre qui est illustre la reconnaissance et l’appréciation du savoir-faire gabonais, et nous encourage à renouveler ce genre d’initiatives avec les entrepreneurs nationaux.

Dans la perspective des célébrations des fêtes de fin d’année, le Gouvernement de la République représenté par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie Numérique, le Ministre de l’Egalité des Chances, le Ministre des Petites et Moyennes entreprises, en partenariat avec la Mairie de Libreville et l’agence Direct Prod ont procédé à la cérémonie d’illumination de la capitale gabonaise le 20 décembre 2016 sur le site de l’échangeur du lycée Paul INDJENDJET GONDJOUT. Cette cérémonie participe à l’accompagnement et du soutien des pouvoir publics aux PME et PMI gabonaises.

Placé sous le haut parrainage du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Emmanuel ISSOZE NGONDET, la table ronde de l’Economie Numérique s’est tenue les 21 et 22 décembre derniers à Libreville. A cette occasion, plusieurs experts internationaux se sont joints aux professionnels gabonais du secteur pour réfléchir ensemble autour du thème : « comment optimiser le potentiel du numérique au Gabon ? ».

Fruit des travaux en atelier, un corpus de recommandations a été présenté lors de la séance finale. Il s’agit notamment de mesures concernant les prix des équipements, mais également les développements géographiques de la télévision numérique terrestre. Egalement abordés lors de ces recommandations, les conditions du dégroupage, et l’évolution des dispositifs en faveur de la protection de la propriété intellectuelle, entre autres. De l’avis général, il ressort des acteurs la nécessité de se rencontrer et de mutualiser les efforts en vue du développement du numérique d’une part et de sa participation à la construction d’une économie gabonaise pérenne, et ainsi permettre au Gabon de devenir un hub sous régional.

Contrairement à ce qu’ont pu laisser entendre les détracteurs des résultats de l’élection Présidentielle d’août dernier, le projet de résolution soumis par les parlementaires européens tout comme celui alternatif soumis par la délégation gabonaise, n’ont pas permis de dégager un texte commun qui devait être transmis au Conseil de Ministres ACP/UE.

 Je vous remercie,

 ALAIN-CLAUDE BILIE BY NZE

Ministre d'Etat, Ministre de l'Economie Numérique, de la Communication, de la Culture et des Arts, Porte Parole du Gouvernement

Publié le : 05 / 01 / 2017


En Haut